Les impacts du Brexit sur les fintechs londoniennes.

Les impacts du Brexit sur les fintechs londoniennes.

Catégorie : Sujets divers | Publié le 08/07/2016 | Il y a

Après le vote du Brexit en Juin dernier au Royaume-Uni, la position de Londres en tant que leader dans le monde des start-up, notamment des fintechs, est remise en cause.

Il est difficile de prévoir avec exactitude l’ampleur et l’impact d’un tel événement. Dans une vision à court terme, la City, capitale des ces start-up dans le domaine de la finance et des technologies, va d’abord subir les nombreuses incertitudes législatives liées au Brexit.

On peut très bien imaginer que, sans accords économiques bien spécifiques, les fintechs londoniennes vont devoir migrer pour continuer à profiter du marché européen et de ses 500 000 millions d’investisseurs potentiels. 

À moins que les pays voisins de l’UE suivent les traces du Royaume-Uni avec un effet domino, ou que les Anglais reviennent sur leur décision. Il est encore tôt pour se prononcer avec certitude sur l’avenir des fintechs londoniennes mais elles vont devoir faire preuve d’une capacité d’adaptation sans précèdent dans un contexte économique et politique aussi instable.

Paris, nouvelle capitale de la finance technologique ?

Si d’un coté les échanges avec la City s’apprêtent à devenir plus complexes, le ministre des finances Michel Sapin a annoncé vouloir faire de Paris la nouvelle « place de référence de la zone euro » à propos de la « finance intelligente ». On entend par « finance intelligente » les investissements socialement responsables, la finance verte (des énergies renouvelables par exemple) et la finance de projets d’infrastructures. En passant notamment par le développement des fintechs, ce qui inclut bien sûr le financement participatif tel que le crowdlending. 

Partager cet article