PrêtStory apprend à connaître les emprunteurs pour sécuriser vos prêts

PrêtStory apprend à connaître les emprunteurs pour sécuriser vos prêts

Catégorie : Projets | Publié le 21/07/2016 | Il y a

En août 2015, Facebook a déposé un brevet appelé « autorisation et authentification basée sur le réseau social de l’individu ». Ce brevet pourrait offrir la possibilité aux banques de déterminer la solvabilité d’une personne par rapport à son réseau d’amis.

Par exemple, si certains de vos amis Facebook sont classés en tant que mauvais payeurs, vous serez affiliés à eux. Les banques pourraient ainsi vous refuser votre prêt par la suite.

Il est écrit dans le brevet : « lorsqu’un individu demande un prêt, le prêteur examine les scores de crédit des membres du réseau social de cet individu via un nœud autorisé. Si le score de crédit moyen de ces membres atteint le score de crédit minimum, le prêteur continue d’examiner la demande de prêt. Sinon, la demande est rejetée »

Soyez rassuré, pour le moment l’utilisation de ce brevet ne risque pas de voir le jour en France. En effet le « credit scoring » est interdit et surveillé par la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés).

Ce brevet démontre cependant la volonté des banques de mieux connaître leurs clients et leur environnement pour sécuriser les prêts.

Chez PretStory, nous souhaitons faire de même pour que vous sachiez à qui vous prêtez, mais nous respectons les libertés individuelles et la vie privée.

C’est pourquoi nous utilisons une alternative plus efficace et morale, de notre point de vue : le test décisionnel. Il est utilisé sur la plateforme pour donner une note aux emprunteurs et tester leur capacité à gérer une société et donc rembourser les prêteurs.

 

Partager cet article