Micro-trottoir : le crowdlending et vous

Micro-trottoir : le crowdlending et vous

Catégorie : Crowdlending, Crowdfunding, | Publié le 27/11/2015 | Il y a

Le crowdfunding étant en plein essor, nous avons décidé réaliser une série de micro-trottoirs, afin de connaître l’opinion de diverses personnes quant à ce phénomène, et plus particulièrement sa variante du crowdlending (prêt participatif). Cette semaine, c’est Florian, étudiant en sociologie de 25 ans qui répond à nos questions.

Qu’est ce que pour toi le crowdfunding ?

Pour moi, le crowdfunding est un système de financement par des particuliers de projets particuliers ou professionnels qui n’ont pas réussi à se faire financer autrement ou qui veulent tester une autre forme de financement. L’aspect communautaire et solidaire est attractif. 

Connais tu le crowdlending ?

Non. 

Le crowdlending est un système de prêt où l’emprunteur passe par une plateforme internet pour présenter son projet à des prêteurs, qui participent en fonction de leurs moyens. Les intérêts et l’échéance de remboursement sont définis par les prêteurs.

C’est un système qui comporte plus de garanties pour le prêteur mais moins pour l’emprunteur, il me semble. Car ce dernier peut avoir soit des taux d’intérêt beaucoup plus intéressants que dans une banque, soit au contraire, plus élevés. C’est un peu à quitte ou double. Toutefois, c’est un système qui reste très intéressant lorsque qu’on ne veut pas passer par les banques pour financer son projet.

Quel est l’avenir du financement participatif selon toi ?

Aux vues des nombreux projets déjà financés et de la frilosité des banques, c’est un système qui va se développer très fortement dans les années à venir. Je ne sais pas pour autant  si c’est un mode de financement que j’utiliserais car j’ai des doutes sur la sécurité : on ne peut compter que sur le site et la bonne foi des gens. En gros on peut tous se faire avoir. En revanche, j’aime bien l’idée de l’investissement en capital par le crowdfunding, cela permet aux gens de se responsabiliser et de soutenir des entreprises en étant plus impliqués. C’est la forme de crowdfunding qui me parle le plus.

Quel type de projet serait tu prêt à soutenir, si tu en avais la possibilité ?

Les projets de jeux vidéos, parce qu’il n’y que de cette manière que certains jeux indépendants pourront être produits. Sans ce mode de financement, jamais on ne pourrait voir ce genre de jeux se développer car ils ne sont pas assez commerciaux. Je choisirais de les soutenir par le don avec contrepartie, pour avoir accès au jeux. Ça ne coûte pas grand chose à l’éditeur et  cela permet de faire de la publicité au jeux et de donner à d’autres personnes l'envie d'y jouer.

Partager cet article