Le crowdlending un mix de confiance

Le crowdlending un mix de confiance

Catégorie : Crowdlending, Crowdfunding, | Publié le 06/10/2017 | Il y a

Voilà déjà 3 ans que le crowdlending fait parler de lui dans l’hexagone. Même s’il fait partie du paysage depuis de nombreuses années dans d’autres pays, on doit se féliciter de voir que le retard a été en partie rattrapé

Et non seulement en France mais également dans certains autres pays Européens qui étaient un peu à la traîne dans cette voie. On parle d’ailleurs de plus en plus dans les couloirs de Bruxelles d’une harmonisation des règles, attendue et nécessaire.

A ce jour, le sujet du crowdlending est donc récurrent dans les sujets qui traitent de la finance, d’autant plus qu’il est étroitement lié à d’autres changements majeurs des pratiques et des règles. Notamment avec l’avènement de la blockchain. Cette dernière oblige les Etats à repenser dans l’urgence les principes fondamentaux des échanges de valeurs, avec l’impact que cela aura sur l’économie dans son ensemble. On a l’impression que la machine s’est emballé et qu’il est difficile aujourd’hui de la maîtriser. Donc en quelques années, c’est une vraie révolution des usages qui s’est amorcée.

Un autre constat d’importance est le suivant : le crowdlending qui fonctionne le mieux aujourd’hui c’est celui qui implique des institutionnels dans les financements. Je vous engage d’ailleurs à lire directement l’article éclairé de Jean-Damien FOATA sur le site www.crowdlending.fr de Mathieu GEORGE.
Cet article est accessible ici : article sur crowdlending.fr

Après lecture, on comprend que le véritable enjeu pour le crowdlending c’est qu’il sache conserver sa raison d’être, et donc qu’il perdure à faire circuler directement l’épargne des particuliers vers l’économie dans son ensemble. Le savant mélange des différents acteurs en présence dans les financements, doit se faire d’une part en respectant la philosophie même du crowdfunding et d’autre part en optimisant les performances. Mais avec une règle absolue, celle de la transparence. Afin de maintenir la confiance des particuliers et leur intérêt pour ce moyen de placement. De mon point de vue, il ne fait nul doute que la blockchain offrira là encore des solutions inédites et intelligentes. On parle d’ailleurs de plus en plus des « smart contracts », lesquels peuvent servir à réguler et authentifier la nature des investisseurs …

Partager cet article